Compte-rendu 02/02/2019

Situation : Des 6 charrées amenées au bûcher la semaine passée, 3 ont été entièrement déchargées, les 3 autres partiellement.

2 autres charrées ont été amenées  au bûcher ce jeudi 31 (Nicole, Louis).

1 autre remorque a été chargée des vieux sacs de Jean-Luc et amenée près du tourniquet (Nicole, Louis) pour être chargée des élagages effectués pour dégager le passage vers le terrain de Dany H.

Il reste donc, à la forrière, en plus du tas de sapins de Noël, la charrée risquant de verser et deux remorques vides dont une placée pour recevoir la partie à verser de la charrée susdite.

Au boulot : Camille, Christine, Jean-Benoît, Jean-Luc, Jérôme D, Jérôme H., Jonas, Louis, Marc D, Marc R., Mathieu, Michel, Rudy.

Matériel : Same et remorque de Jean-Luc, tronçonneuses.

Le matin, Marc et Christine sont à Namur pour réunion à la Fondation Roi Baudouin qui nous a subsidiés pour l’achat d’une nouvelle tente. Mais la caravane est là ! amenée par Michel, près du mur du vieux cimetière.

Nous passons la matinée au bûcher. Mais vers 11h.25, on décrète une pause ; dans la caravane bien sûr ! Mais cette pause se prolonge ; jusqu’à midi passé. Il est vrai que la météo n’est pas très encourageante : neige et pluie toute la journée. Heureusement qu’on l’a cette caravane !

L’après-midi, malgré le temps, nous allons achever le travail chez Thierry N.

Nous abattons donc la quinzaine de sapins restant, les élaguons et chargeons les branches. Nous récupérons les troncs les plus droits et fins pour confection de l’échelle. Les buches pus grosses et moins droites seront emmenées chez Christine. Nouvelle pause dans la caravane, sur le champ de Jean-Luc tout proche.

En fin de journée, la charrée de branches est conduite au « non rond-point » et la remorque de buches chez Christine.

Photos : Christine, Jean-Luc

Grand Feu 2019. Compte-rendu samedi 02/02/2019, Ch


Compte-rendu 26/01/2019

Situation : A la faveur du gel, 6 charrées ont été amenées au bûcher ce lundi 21 janvier : Michel, Louis, tracteur de Jean-Luc.

Il reste la benne rouge et 2 charrées à rentrer : 1 à la forrière (à l’équilibre instable) et 1 au tennis à Saint-Germain, chargée par l’habitant du lieu.

Dany H. a coupé ses sapins et j’ai raccourci quelques branches du peuplier tombé, pour faciliter l’accès entre sa propriété et le pré du bûcher.

Au boulot : Camille, Cécile, Christine, Jean-Benoît, Jean-Luc, Jonas, Louis, Marc R., Rudy. André B. apporte son sapin.

Matériel : Ben à part nos bras, les échelles, une fourche, …

Le matin, nous commençons courageusement le déchargement de ces 6 charrées, tandis que Maxime D. élague sa haie à proximité, avec ses locataires.

A midi, Jean-Benoît et moi allons prendre une remorque vide chez Laurent G. et l’amenons chez Maxime pour le chargement de sa haie.

L’après-midi, faute de remorque vide, nous ne pouvons pas aller chez Thierry N., comme prévu.

Nous continuons donc les déchargements au bûcher.

Fin d’après-midi, nous amenons cette charrée de chez Maxime à la forrière.

Photos : Christine, Jean-Luc.

Grand Feu 2019. Compte-rendu samedi 26/01/2019, Chr

Compte-rendu 19/01/2019

Au boulot : Camille, Christine, Jean-Luc (caméra), Louis, Marc D., Mathieu, Michel, Patricia, Richard, Vincent et sa femme.

Matériel : Same, remorque de Paul G., tronçonneuses.

Nous commençons par aller chez Camille à Saint-Germain pour y transvaser le contenu d’une remorque (celle chargée de quelques sapins par les voisins) vers la remorque à chalettes ; ceci pour récupérer une remorque vide.

Avec cette remorque vide, nous repartons à Liernu, chez Vincent L., rue de la Maladrie. Le chargement (de végétaux peu intéressants pour nous, du saule tortueux) se termine vers midi : longue pause intéressante : bonne bière au choix, sous un beau soleil printanier ( !).

L’après-midi, nous allons chez Benoit et Patricia M., rue Haute-Baive. Encore du saule ! Pause sympathique.

Puis, nous allons un peu plus loin, chez Thierry N. : une vingtaine de sapins moyens à abattre et récupérer les plus droits pour la fabrication de l’échelle. Mais le soir tombe encore vite et nous ne pouvons achever. La charrée est rangée à proximité, sur le champ de Jean-Luc .

Photos : Christine, Jean-Luc.

Grand Feu 2019. Compte-rendu samedi 19/01/2019, Chr.

Compte-rendu 12/01/2019

C’est le jour du ramassage des sapins de Noël.

N.B. : Dans le courant de la semaine, Louis et Mathieu sont allés chercher une remorque à Upigny, chez Paul G. (avec quelques ennuis de tracteur !) et l’ont ramenée chez Camille à Saint-Germain ; Elle y sera chargée de sapins avant ce samedi par un de ses voisins.

Au boulot : Antonin, Bruno, Camille, Christine, Jérôme D., Jérôme H., Marc D, Marc R., Mathieu, Michel, Richard, Rudy,

Matériel : Same avec benne, Nuffield avec remorque à chalettes de Marc, voiture Marc avec remorque, voiture Louis avec remorque.

Le matin, on répartit le ramassage sur Liernu en deux équipes : l’une à l’est, l’autre à l’ouest. A midi, on décharge une partie des sapins à la forrière pour utiliser le même matériel l’après-midi.

Après-midi : idem pour Saint-Germain : une équipe à l’est de la route de Perwez, l’autre à l’Ouest.

Puis on se rejoint tous rue Montulet 15 pour achever le travail de samedi passé.

Mais cette fois, pas de vin chaud du proprio qui est, semble-t-il, absent !

On ramène la charrée à chalettes chez Camille, la benne à Liernu chez Jean-Luc et, chez Christine, des buches récupérées.

N.B. Dans le courant de l’après-midi, Marc, Michel et les deux Jérôme nous ont quittés pour aller chercher une caravane d’occasion achetée à bon prix du côté de Gouvy.  Ils rentreront tard le soir.

Photos : Christine.

Grand Feu 2019. Compte-rendu samedi 12/01/2019, Chr

Compte-rendu 05/01/2019

Au boulot : Aurélien, Bruno, Camille, Jérôme D., Louis, Mathieu, Michel, Rudy.

Matériel : Nuffield, remorque de Yves P., tronçonneuses.

On passera la journée à Saint-Germain : d’abord, chez Aurélien : branches de sapin coupées il y a quelques jours par Aurélien et Mathieu. Jupiler à volonté.

Puis quelques branches rue Montulet, 84.

Puis chez Pascal T., encore rue Montulet.

Puis, l’après-midi, toujours rue Montulet, n° 15, plusieurs tas de branchages ; On repère un sapin haut et droit qui pourra servir de mât l’année prochaine. Le propriétaire nous offre du vin chaud. La charrée est haute, le soir tombe, on ne peut achever ; on promet de revenir samedi prochain.

On ramène la charrée à la forrière .

Grand Feu 2019. Compte-rendu samedi 05/01/19, Chr

Compte-rendu 27/12/2018

C’est le grand jour de l’érection (ou le jour de la grande érection !)

Au boulot : Bruno, Camille, Christine, Jean-Luc, Marc R., Louis, Michel, Rudy.

Matériel : Nuffield, remorque de Yves P., tronçonneuses, cordes, chaînes, bêches, masses, …

D’abord, on cherche, dans les vieilles cendres gelées l’endroit où faire le trou ; puis on creuse, on enlève le pied de l’ancien mât, avec l’aide du tracteur.

Puis on pousse, accrochée à l’avant du tracteur, la remorque supportant le mât, vers le trou creusé. La tête du mât étant toujours vers l’arrière de la remorque, on lui fait faire un demi-tour, afin de présenter sa base vers le trou.

On accroche par le milieu deux cordons de 15 mètres aux deux tiers de la longueur du mât, de sorte que les 4 segments de ces cordons pourront être tendus et servir de guides en cours d’érection.

Bon, si vous ne comprenez pas, regardez les photos !

La tête du mât est levée par deux costauds debout sur la remorque ; lorsque sa base est quasiment dans le trou, par l’action conjuguée de la pulsion du tracteur et de la traction des hommes aux quatre bouts des segments des cordons , la tête s’élève lentement dans notre ciel hesbignon, le mât tout entier étant dirigé puis maintenu verticalement par les tractions ajustatives des quatre « tireurs ».

Comme c’est bien dit ! mais encore une fois, si vous ne comprenez pas bien, consultez les photos !

Pendant que le mât est ainsi maintenu vertical, des stippes (des coins) sont enfoncés à la masse tout autour de son pied.

On renforce ensuite sa stabilité par la fixation du trépied à quatre pieds qui le maintient définitivement.

Il ne reste plus alors qu’à planter les 6 mâtons qui détermineront l’hexagone précis de la base du futur bûcher.

On fixe encore un poussard à chaque mâton pour l’empêcher de fléchir sous la pression de la masse des combustibles.

La structure interne du bûcher est ainsi terminée, l’élaboration du bûcher proprement dite, peut maintenant commencer ! Ce sera pour janvier prochain !

Photos : Christine, Jean-Luc.

Caméra : Jean-Luc.

Grand Feu 2019. Compte-rendu jeudi 27/12/2018, Chr

Compte-rendu 22/12/2018

Au boulot : Camille, Christine, Louis, Mathieu, Rudy,

Matériel : Nuffield, remorque de Yves P.

On charge le tronc (le mât) coupé samedi passé chez Fernand G. Avec l’aide de Laurent et son bull (voir photos impressionnantes).

Acheminement, sous escorte, vers le lieu du futur bûcher.

Après-midi : pause ! La Corpo invite ses membres à prendre un verre au Métropole, à Namur. Seront présents : l’E.M., Christine et Nicole.

Photos : Christine.

Grand Feu 2019. Compte-rendu samedi 22/12/2018, Chr