Compte-rendu 12/01/2019

C’est le jour du ramassage des sapins de Noël.

N.B. : Dans le courant de la semaine, Louis et Mathieu sont allés chercher une remorque à Upigny, chez Paul G. (avec quelques ennuis de tracteur !) et l’ont ramenée chez Camille à Saint-Germain ; Elle y sera chargée de sapins avant ce samedi par un de ses voisins.

Au boulot : Antonin, Bruno, Camille, Christine, Jérôme D., Jérôme H., Marc D, Marc R., Mathieu, Michel, Richard, Rudy,

Matériel : Same avec benne, Nuffield avec remorque à chalettes de Marc, voiture Marc avec remorque, voiture Louis avec remorque.

Le matin, on répartit le ramassage sur Liernu en deux équipes : l’une à l’est, l’autre à l’ouest. A midi, on décharge une partie des sapins à la forrière pour utiliser le même matériel l’après-midi.

Après-midi : idem pour Saint-Germain : une équipe à l’est de la route de Perwez, l’autre à l’Ouest.

Puis on se rejoint tous rue Montulet 15 pour achever le travail de samedi passé.

Mais cette fois, pas de vin chaud du proprio qui est, semble-t-il, absent !

On ramène la charrée à chalettes chez Camille, la benne à Liernu chez Jean-Luc et, chez Christine, des buches récupérées.

N.B. Dans le courant de l’après-midi, Marc, Michel et les deux Jérôme nous ont quittés pour aller chercher une caravane d’occasion achetée à bon prix du côté de Gouvy.  Ils rentreront tard le soir.

Photos : Christine.

Grand Feu 2019. Compte-rendu samedi 12/01/2019, Chr

Compte-rendu 05/01/2019

Au boulot : Aurélien, Bruno, Camille, Jérôme D., Louis, Mathieu, Michel, Rudy.

Matériel : Nuffield, remorque de Yves P., tronçonneuses.

On passera la journée à Saint-Germain : d’abord, chez Aurélien : branches de sapin coupées il y a quelques jours par Aurélien et Mathieu. Jupiler à volonté.

Puis quelques branches rue Montulet, 84.

Puis chez Pascal T., encore rue Montulet.

Puis, l’après-midi, toujours rue Montulet, n° 15, plusieurs tas de branchages ; On repère un sapin haut et droit qui pourra servir de mât l’année prochaine. Le propriétaire nous offre du vin chaud. La charrée est haute, le soir tombe, on ne peut achever ; on promet de revenir samedi prochain.

On ramène la charrée à la forrière .

Grand Feu 2019. Compte-rendu samedi 05/01/19, Chr

Compte-rendu 27/12/2018

C’est le grand jour de l’érection (ou le jour de la grande érection !)

Au boulot : Bruno, Camille, Christine, Jean-Luc, Marc R., Louis, Michel, Rudy.

Matériel : Nuffield, remorque de Yves P., tronçonneuses, cordes, chaînes, bêches, masses, …

D’abord, on cherche, dans les vieilles cendres gelées l’endroit où faire le trou ; puis on creuse, on enlève le pied de l’ancien mât, avec l’aide du tracteur.

Puis on pousse, accrochée à l’avant du tracteur, la remorque supportant le mât, vers le trou creusé. La tête du mât étant toujours vers l’arrière de la remorque, on lui fait faire un demi-tour, afin de présenter sa base vers le trou.

On accroche par le milieu deux cordons de 15 mètres aux deux tiers de la longueur du mât, de sorte que les 4 segments de ces cordons pourront être tendus et servir de guides en cours d’érection.

Bon, si vous ne comprenez pas, regardez les photos !

La tête du mât est levée par deux costauds debout sur la remorque ; lorsque sa base est quasiment dans le trou, par l’action conjuguée de la pulsion du tracteur et de la traction des hommes aux quatre bouts des segments des cordons , la tête s’élève lentement dans notre ciel hesbignon, le mât tout entier étant dirigé puis maintenu verticalement par les tractions ajustatives des quatre « tireurs ».

Comme c’est bien dit ! mais encore une fois, si vous ne comprenez pas bien, consultez les photos !

Pendant que le mât est ainsi maintenu vertical, des stippes (des coins) sont enfoncés à la masse tout autour de son pied.

On renforce ensuite sa stabilité par la fixation du trépied à quatre pieds qui le maintient définitivement.

Il ne reste plus alors qu’à planter les 6 mâtons qui détermineront l’hexagone précis de la base du futur bûcher.

On fixe encore un poussard à chaque mâton pour l’empêcher de fléchir sous la pression de la masse des combustibles.

La structure interne du bûcher est ainsi terminée, l’élaboration du bûcher proprement dite, peut maintenant commencer ! Ce sera pour janvier prochain !

Photos : Christine, Jean-Luc.

Caméra : Jean-Luc.

Grand Feu 2019. Compte-rendu jeudi 27/12/2018, Chr

Compte-rendu 22/12/2018

Au boulot : Camille, Christine, Louis, Mathieu, Rudy,

Matériel : Nuffield, remorque de Yves P.

On charge le tronc (le mât) coupé samedi passé chez Fernand G. Avec l’aide de Laurent et son bull (voir photos impressionnantes).

Acheminement, sous escorte, vers le lieu du futur bûcher.

Après-midi : pause ! La Corpo invite ses membres à prendre un verre au Métropole, à Namur. Seront présents : l’E.M., Christine et Nicole.

Photos : Christine.

Grand Feu 2019. Compte-rendu samedi 22/12/2018, Chr

Compte-rendu 08/12/2018

Au boulot : Camille, Christine, Jérôme D., Jérôme H., Jonas, Louis, Marc R., Michel, Stéphane, la propriétaire.

Matériel : Same, remorque achetée récemment par Corpo à Eghezée, tronçonneuses.

Rue Basse-Baive, chez Daniel L. : chargement des branches de plusieurs sapins déjà abattus que nous traînons jusqu’à la rue, avec la femme de Daniel, vu que lui a mal au dos.

Très bien reçus : soupe à l’oignon, bière, …

Rue Haute-Baive, chez Fernande D. : chargement des branches d’un fruitier, avec Laurent.

Rue Haute-Baive, chez René P. : chargement d’une partie des branches d’un tas de végétaux  hétéroclites ; pluie, soir tombant : on abandonne !

Photos : Christine.

Grand Feu 2019. Compte-rendu samedi 08/12/2018, Chr.

Compte-rendu 01/12/2018

Au boulot : Christine, Jérôme H., Jonas, Louis, Michel, Richard, Rudy, les propriétaires.

Matériel : Same, remorque de Pierre I., tronçonneuses.

Temps : sec la matinée ; pluie l’après-midi.

Une haie de vieux thuyas était à couper. Rudy et Jérôme aux tronçonneuses ; Christine et Jonas sur la remorque; les autres au transport jusqu’à la rue. Travail rondement mené, terminé en moins de 2 heures. Belle grosse charrée, conduite à la forrière. On est très bien reçus : boissons, cougnous.

Vu la pluie qui s’installe vers 13 heures, on ne travaille pas l’après-midi.

Et pendant c’temps-là, Camille prépare sa réception à Grand-Leez pour ses 60 ans.

Photos : Christine

Grand Feu 2019. Compte-rendu samedi 01/12/2018, Chr.