Compte-rendu 2018/5 : mercredi 27 décembre 2017

Personnel : Aurélien, Camille, Christine, Jean, Jean-Luc, Jérôme D., Louis, Marc D., Marc R., Mathieu, Michel, Rudy, Stéphane.

Charroi (après-midi) : tracteur de Jean-Luc, remorque de Yves P.

Matin : Pas de pluie. C’est le jour (Saint-Jean d’hiver) de la traditionnelle érection du mât central et de l’ossature du bûcher. Cette année, vu que le mât 2017 a résisté aux flammes et a gardé son érection, notre tâche se réduit à la pose du trépied et la plantation des mâtons et poussards. De plus, tous ces matériaux se trouvent déjà sur place, amenés il y 2 semaines. Le travail est donc terminé bien avant midi. Pause sur le site.

Après-midi : Avec la remorque à demi (mal) chargée chez René P, nous allons donc à la Maladrie prendre les branchages coupés la semaine passée. Mais la météo se gâte et, malgré notre courage légendaire, nous sommes bientôt « percés jusqu’aux os » et obligés (!) de faire une pause dans le garage de Stéphane, à côté. La pluie s’étant quelque peu calmée, nous reprenons stoïquement le travail : Christine et Mathieu arrangent la charrée, les autres tronçonnent et leur amènent les branches. Mais la pluie ayant repris et le soir commençant lui aussi à tomber, nous décidons d’arrêter. On accroche donc la corde pour tendre la charrée ; on est content, on va enfin pouvoir se sécher et se changer. Et ben non ! car, patatras, une partie du chargement décide de rester sur place et s’effondre brusquement, bloquant complètement la rue qui n’est déjà pas très large ! Dans l’aventure, Mathieu, resté en haut et accroché désespérément à l’échelle, parvient à ne pas glisser ; seule, une de ses godasses est partie avec le reste! et sa mobylette est sous les branchages. Résultat des courses : Nous sommes obligés, sous la pluie qui a repris, de dégager la rue, en redéposant les branches dans le jardin de Jean, d’où elles venaient. Quand l’opération se termine, il fait pratiquement noir.

Vin chaud, petites gouttes et c’est fini pour aujourd’hui ! La charrée (ce qu’il en reste) est reconduite à la forrière.

Vin chaud et photos : Christine.

Compte-rendu 2018/5

Compte-rendu 2018/4 : samedi 16 décembre 2017

Personnel : Aurélien, Camille, Christian B., Christine, Jean O., Louis, Marc D., Mathieu, Rudy,  

Charroi : tracteur de Jean-Luc, remorque amenée samedi passé par Jean-Benoît, remorque de Yves P. (Aische).

Matin : Chargement (sapin et autres) chez Christian B., (Pré St-Jean), sur remorque entamée la semaine passée, chez Jacques. Visite chez Jean O. (Maladrie) : quelques sapins à couper.  Pause de midi chez Christian.

Après-midi : Aurélien et Mathieu chez Jean O. ; les autres : transport des palettes de Saint-Germain (ferme Lorfèvre), une partie vers le site du bûcher, les autres chez Rudy qui en fera des planchers (par voiture-remorque). Acheminement (à pied), vers le site, des mâtons et poussards déposés au mur, samedi passé. Dépôt d’une remorque vide de Yves P. chez René P. (Blanchisserie). Retour Maladrie pour terminer le travail avec Aurélien et Mathieu. Je récupère là un sapin de Noël. Transport chez moi de bidons d’huile déposés chez Nicole N. (Siroperie).

On se retrouve chez Marc et Hélène (y compris Jean O.). Certains prolongent la pause à l’invitation d’Hélène et son délicieux « risoto » (c’est comme ça qu’on écrit ? ou « riz-z-auto » ?)

Météo : sec, quelques gouttes (de pluie et autres) en fin de matinée.

Vin chaud et photos : Christine.

Compte-rendu 2018/4

Compte-rendu 2018/3 : samedi 9 décembre 2017

Personnel : Aurélien, Bruno, Camille, Christine, Jacques, Jean-Benoît, Jean-Luc, Jérôme D., Jérôme H., Jonas, Louis, Marc D., Marc R., Mathieu, Michel, Rudy, Stéphane, Vincent.

Matériel : tracteur et remorque amenés par Jean-Benoît (d’Eghezée).

Matin et après-midi : On coupe, on élague, on charge des sapins chez Jacques. On récupère de quoi faire les mâtons, poussards et trépied que l’on amène près du site du bûcher ainsi que des buches que l’on amène chez Christine.  On oublie de prélever des montants pour l’échelle. La remorque chargée (mais pas trop) est amenée sur la forrière. Elle pourrait-être complétée samedi prochain chez Christian B., Pré Saint-Jean.

Pauses de midi et du soir : on prend un verre chez Jacques et Mirella (pardon : on vide le frigo de Vincent).

Remarque : A certains moments, les branches volant très bas et les cordes n’étant plus de première solidité, on déplore quelques chutes et petits bobos ! Un effort sur la sécurité ne serait pas superflu.

Météo : un peu frais mais sec.

Vin chaud : Christine ; photos : Christine et Jean-Luc.

Compte-rendu 2018/3

Compte-rendu 2018/2 : samedi 2 décembre 2017

Personnel : Aurélien, Camille, Christine, Jean-Benoît, Jérôme D., Louis, Marc D., Mathieu, Michel, Perrine, Rudy.

Matériel : tracteur de Jean-Luc, remorque de Marc (avec timon et chalettes !), remorque de Jacques B.

Matin : Meux, rue Alvaux : il ne s’agit pas de belles branches de sapin mais de branchages coupés depuis longtemps et d’une vieille échelle. A midi, on se réchauffe chez Yvonne : Pecket, vin chaud, album photos et souvenirs.

Après-midi : Saint-Germain, rue E. Montulet (anciennement ferme Lorfèvre) : deux tas de branches de sapins et autres, plus toute fraîches ; pause : houppe, houppe et puis s’en vont … Il reste des palettes à prendre. Les deux charrées sont garées chez Camille.

Météo : sec.

On se retrouve chez Marc : chips, pêchons (pîchons), vin chaud, …

Compte-rendu 2018/2

Compte-rendu 2018/1 : samedi 25 novembre 2017.

Ca y est, on s’y remet !

Pour cette première journée, nous avons à nettoyer la forrière de Jean-Luc, à l’arrière des
jardins du début de la rue de la Blanchisserie (anciennement rue de la Vallée). Cette forrière est en effet envahie de jeunes arbres et arbustes.

Matériel : tracteur et deux remorques de Jean-Luc (remorques qui étaient déjà en partie
chargées de l’hiver passé et de l’été dernier), tronçonneuses, corde, fourche, échelle, …

Le matin : Camille, Aurélien, Mathieu ; certains autres ont préféré se rendre à la distribution de plants et au petit déjeuner offert à l’Ecrin.

A midi : apéro vin chaud chez Christine.

Après-midi : Camille, Aurélien, Mathieu, Christine, Rudy, Michel, Stéphane, Marc R., Jean-
Luc, Louis. Arrêt, pose photos, pause vin chaud à la tombée de la nuit, c’est-à- dire vers 17h.30 ! (on se croirait au cercle polaire !).

Bon travail accompli ; les deux remorque sont garées sur la forrière, en bordure de la rue de la Blanchisserie.

Vin chaud : Christine. Photos : Christine et Jean-Luc.

Météo : de saison, avec un peu de pluie, quelques flocons l’après-midi.

Compte-rendu 2018/1

Grand Feu 2017 : bilan, remerciements

Le Grand feu 2017 s’est, en général, très bien déroulé. Deux petites ombres cependant au tableau : la pluie qui a perturbé une partie du cortège de l’après-midi et l’acte lâche et imbécile d’un petit gazeur.

Mais pour le reste : parfait. Et cela grâce à une équipe compétente et soudée des membres de la Corpo, des bénévoles et des sympathisants.

Sans les citer (afin de ne pas en oublier), nous tenons donc ici à les remercier tous : celles et ceux qui ont, par tous les temps, construit le magnifique bûcher, coupé, chargé, transporté, déchargé tous ces branchages ; qui ont fabriqué le « Blanc », garni les chars, organisé le concours de déguisements, les repas, les cortèges, les sonos, placé et dirigé les éclairages en particulier les projecteurs de poursuite; qui ont confectionné, vendu, distribué les tickets, assuré le service aux bars, au barbecue, préparé les crêpes, la soupe à l’oignon, les hot dog, les pains-saucisses, les hamburgers, les cakes au chocolat, les mousse au chocolat ; qui ont effectué les achats, prêté du matériel, accompli les tâches administratives : demande de prêt de matériels, d’autorisations diverses, déclaration à la Sabam, contrats d’assurances ; qui ont recruté la fanfare, les sonos, invité et accueilli les groupes amis organisateurs de Grands Feux ou de Carnavals, tous ces groupes qui nous ont rejoints pour nous soutenir ainsi que tout le public ; ceux qui ont assuré la sécurité ; ceux qui ont œuvré au carnet publicitaire : qui ont démarché, mis en page, imprimé (en particulier notre généreux sponsor), plié, agrafé, distribué ; ceux qui ont collé, épinglé les affiches, distribué les programmes, placé de lourds panneaux publicitaires, ameuté la presse et les sites d’info ; tous nos généreux sponsors qui nous ont fait confiance en insérant un encart publicitaire dans notre carnet ;

Nous remercions aussi les couples de jeunes mariés qui ont accepté notre invitation à perpétuer une des plus anciennes traditions des Grands Feux en allumant notre bûcher.

Nous remercions encore les donateurs de combustible et ceux qui nous ont prêté du matériel.

Nous remercions enfin les autorités communales qui nous ont accordé les autorisations, nous ont fourni et livré du matériel et ont assuré la sécurité de tous.

Toutes ces personnes et tous celles qui sont venues nous soutenir et participer aux cortèges nous les remercions.

 

L’Etat-Major de la Corporation du Grand Feu de Liernu

Compte-rendu 2017/13 Grand Feu de Liernu