Compte-rendu 3 : samedi 11 janvier 2014

(Christine, Marc, Richard, Jean-Marie, Jonas, Camille, Jean-Luc, Maxime, Simon, Louis, Aurélien, Antonin)

Comme convenu, aujourd’hui, grand ramassage des sapins de Noël et des petites quantités.

Et comme il fallait s’y attendre, ce fut une petite (ou grande) histoire de remorques.

Il y avait là :.

– la benne Eugénie et son tracteur Sam (de Jean-Luc) ;

– la remorque Alu et sa Marie (de Jean-Marie) ;

– la remorque Sauterelle et le monospace Awe (l’une de Jean-Marie, l’autre de Marc) ;

– pour cause de désistement d’un chauffeur, la remorque Musicale (ou Chantante) (de Jean-Marie) avec la voiture Fog (de Louis) ont dû rester en plan sur le lieu du rendez-vous non sans arborer fièrement  le drapeau de la Corpo.

Outre ces convois , heu, qu’on voit souvent, deux plus petits modèles sont venus prêter mains fortes … ou plutôt roues fortes : il s’agit d’une toute petite remorque carrée tout juste conçue pour le transport de deux petits sapins (de Alain D.) attelée à la Rouche (de Camille). Mais la palme de la petitesse fut remportée par Claudine et sa petite charrette à deux roues conçue à l’origine pour être remorquée par un vélo ou une motorette. Et, malgré ses dimensions réduites, elle ne passe même pas par le sentier « Riga » !  Il a fallu la soulever à bras d’hommes et de femme pour la vider dans la remorque.  Encore une remorque !   Oui, cette remorque agricole à quatre roues (de Jean-Luc) était affrétée de l’autre côté du mur pour recevoir les petits branchages difficilement transportable autrement.

Petit concours : combien de roues ont roulé ce samedi 11 janvier au service de la Corpo ?

Quoiqu’il en soit, pour midi, Liernu était débarrassé de tous (?) ses vieux sapins de Noël et de bien d’autres choses ! y compris des fagots que Raymond avait fait faire à son petit-fils. Encore merci, Gérard, pour le pecket !

Après-midi, ce fut au tour de Saint-Germain. Comme il y a moins de maisons, on a même eu le temps de rendre visite à Marcel, lui offrir un petit cadeau et s’y désaltérer, comme c’est la tradition depuis de nombreuses années.

A la nuit tombée (elle tombe vite en cette saison !) petite soirée bière, fromage, charcuterie (merci Marc), chez Louis d’Aux Purnalîs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.