La Corporation du Grand Feu

L’un de ces gamins, devenu grand, et alors président du club des jeunes de Liernu, eut l’idée, avec son groupe, de faire de cette petite fête familiale annuelle une manifestation publique avec musique, danses, restauration et buvette. C’était en 1977. En décembre 1978, ce groupe, issu du Club des Jeunes, prendra le nom de Corporation du Grand Feu de Liernu.

A partir de cette date, l’organisation de la fête prend, d’année en année, de plus en plus d’ampleur, ainsi que les dimensions du bûcher et la foule qui assiste au spectacle et aux réjouissances qui s’ensuivent.

D’autres groupements rejoignent la Corporation pour lui prêter main-forte:

  • la Confrérie du Gros Chêne (voir leur site) qui met sur pied un cortège au départ du Gros Chêne et intronise, au pied du bûcher, ses nouveaux membres et membres d’honneur,
  • la Compagnie des Brandons qui confectionne et hisse au sommet du bûcher, le « Blanc » ou Bonhomme-Hiver qui personnifie l’hiver, condamné à périr dans les flammes,
  • la section locale de l’A.C.R.F. (Action Catholique Rurale Féminine) qui régale le public de ses crêpes et préparations sur barbecue,
  • le groupe des Géants qui rehaussent de leur présence cortèges et mises à feu,
  • et bien d’autres volontaires,…

La Corporation reste, quant à elle, l’organisatrice générale des festivités, de la récolte du combustible et de la réalisation du bûcher. C’est elle qui boute le feu et, durant la soirée, étanche la soif du public.

Au cours des années 1979 à 1986, le bûcher, toujours érigé près des « Purnalîs », voit ainsi ses dimensions devenir gigantesques jusqu’à atteindre une hauteur de 15 mètres !

Sur le site, on bâtit un hangar métallique, une tour de projection et un écran géant. Pour le Dimanche du Grand Feu, on installe, en plus, un grand chapiteau. Ce jour-là, on organise concours de travestis, concours de bûcherons, ventes aux enchères, projections de films, concours de dessins et divers jeux pour enfants, danses folkloriques et, bien sûr, bals sous chapiteau qui se terminent souvent aux petites heures et feux d’artifice grandioses.

Le Grand Feu de Liernu eut souvent l’honneur des gros titres et des photographies dans différents journaux et « passa » plusieurs fois en radio et en télévision.

La Corporation du Grand Feu, la Confrérie du Gros Chêne, la Compagnie des Brandons, les Géants prirent souvent part aux Grands Feux voisins: Aische-en-Refail, Lonzée, Bovesse, Temploux, Bouge (voir leur site), Hélecine,…

En 1987 pourtant, le Grand Feu subit un coup dur: le site traditionnel changeait d’exploitant et n’était plus disponible pour la Corporation: il fallut démonter les installations, entreposer les matériaux, dans l’espoir, un jour, de les réutiliser ailleurs…

La Corporation du Grand Feu perd aussi, à cette époque, le concours des autres groupes associés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *